Menu Fermer

Le livre noir des lycées franciliens

En Île-de-France, nos lycées publics sont sous tension. Les élèves sont en sureffectif, le personnel scolaire est en souffrance.

Par rapport à 2016, la Région doit aujourd’hui accueillir 26 000 élèves supplémentaires dans les 463 établissements scolaires qu’elle gère.

Faute de moyens suffisants, un grand nombre d’élèves doit étudier dans des conditions dégradées et ne sont plus suffisamment accompagnés au quotidien.

Pourquoi un livre noir ?

Ce livre noir souhaite proposer un certain nombre d’explications à cette situation de fait pour éclairer la réalité du bilan de Valérie Pécresse.

  • Il démontre que, par idéologie, la Région Île-de-France a réduit de manière absurde le budget du quotidien des établissements.
  • Il détaille en quoi les investissements engagés restent insuffisants pour compenser la hausse démographique. La Région s’est en outre tournée vers des partenariats publics-privés contestables pour accélérer les rythmes de construction qui stagnent.
  • Il éclaire enfin la dérive de la gestion des lycées franciliens depuis 2016 qui conduit à une improvisation permanente au détriment de tout dialogue avec la communauté éducative et de la prise en compte de la réalité de terrain.

La réussite scolaire pour tous, qui devrait constituer la grande priorité de la Région Île-de-France, est mise à mal par les mesures d’austérité imposées par la droite régionale. 

C’est ce que démontre le livre noir des lycées franciliens publié par le groupe Ensemble, l’Ile-de-France (socialistes, écologistes et progressistes).

Partagez !